Foot-D1 : Le Racing FC sacré champion national



Le Racing Football Club des Gonaïves a remporté dimanche 29 mai 2016, au Centre sportif Miguel Saint-Jean, son deuxième titre national aux dépends du FICA du Cap-Haitien, suite à un excellent but marqué de la tête par Stevenson Guillaume. Cet exploit réalisé après huit ans d’attente est une revanche car, en 1998, le FICA avait ridiculisé l’équipe de la terre salée (14-0).


Le Film du match
Dès 2h p.m, en dépit du mauvais temps, les fans commençaient à occuper les tribunes. Une heure plus tard, le centre décoré aux couleurs du Racing (jaune et bleu) était déjà rempli. Beaucoup d’animations.

3h 08 mn.  L’arbitre central donne le coup d’envoi. Le suspens règne des deux côtés, puisque le match aller s’était achevé sur un nul 0-0. Cette rencontre débutée sous les chapeaux de roue est ouverte et équilibrée. A la 28e minute, le FICA a tenté la première vraie action de la partie. Six minutes plus tard, sur un centre de Stevenson Guillaume, les Gonaïviens ont failli ouvrir le score. Le match est intéressant. Les joueurs gratifient le public d’un bon football.

En toute fin de la première période (38’), le capitaine du Racing, Djoulès Valcourt, a décidé de se faire justice en donnant un sévère coup à Alcimé Wilson. Pour ce geste brutal, il a été écopé d’une carte rouge. Son expulsion inattendue a réduit le public gonaïvien  au silence.

En deuxième période, les hommes de David Clénord reviennent en force. Ils ne soucient nullement de leur infériorité numérique. L’équipe attaque le FICA comme au début. Ainsi, à la 6ème  minute, le prodige gonaïvien, Stevenson Guillaume, a secoué les filets de Guerry Romondt. Ce but magistral marqué de la tête sur un centre de Ernso Sénatus a explosé le centre. Des cris de joie !

Assoiffé d’un 7ème titre, le FICA sort ses griffes. Il prend le contrôle du match. Mais, sa domination s’était révélée stérile car, la défense gonaïvienne faisait échec à toutes leurs actions.  

Au coup de sifflet final, les fans ont investi l’espace de jeu pour fêter ce nouveau sacre. A l’unisson, ils chantaient « 98 pa 2016 ! ». Une façon de dire qu’ils n’ont pas oublié cette finale que le FICA avait remporté à la faveur du Protocole de la compétition sur un score écrasant (14-0).  Rappelons que, pour exprimer leur mécontentement, les joueurs du Racing avaient marqué plusieurs buts contre leur camp.

Les remarques
Le meilleur buteur du championnat national avec 10 réalisations, Woodensky Cherenfant, dit Babalito, est le flop du match. Il a complètement raté le match retour de cette finale inoubliable. Par contre, ses coéquipiers, Myson Fénélus (dossard 2), Jonathan Jean-Baptiste et Wilguens Aristilde (Capitaine) ont délivré une très bonne prestation.  

Les champions ont réalisé une excellente saison. Sur l’ensemble des 21 rencontres de la série d’ouverture du championnat national de D1,  ils ont obtenu 12 victoires. Pour les autres 9 matchs, le Racing a concédé 8 nuls et essuyé 1 défaite.

Le club gonaïvien a terminé la compétition avec une différence de +15. Sa défense a encaissé 13 buts et son attaque en a marqué 28 dont, 8 de  Steevenson Guillaume, le 2e meilleur buteur du championnat.


JC