Une grève pour exiger la réhabilitation du pont de la route 9


Credit Photo: Icihaiti.com 
La Fédération des transporteurs de l’Artibonite (FTA) a dénoncé mercredi l’état critique de la circulation au niveau du pont de Duvivier sur la route 9. La semaine prochaine, elle projette d’organiser un mouvement de grève pour contraindre les autorités à assumer leur responsabilité.


Le président de la FTA, M. Edzer Joseph, s’est dit révolté par les bouchons enregistrés dans les parages de la rivière Grise. De son avis, il est inconcevable que des véhicules passent trois à quatre heures dans une file. Cette situation complique encore plus la tâche des chauffeurs qui ne peuvent réaliser qu’un seul voyage par jour. « Les choses sont chaotiques et pour les chauffeurs et pour les passagers. Lorsque les véhicules empruntent la déviation, ils sont endommagés. Cette route n’est pas nivelée », s’est plaint M. Joseph.

Edzer Joseph a critiqué la lenteur enregistrée dans la réparation de ce pont métallique qui relie l’Ouest à l’Artibonite, le Centre, le Nord et le Nord-Est. Environ deux mois après l’effondrement, a-t-il jugé, le pont devait être réparé. « C’est une structure métallique. Il n’y a pas grand-chose à faire », a soutenu le président de la FTA.

Selon le syndicaliste, l’État haïtien doit agir rapidement. Le pont de Croix-des-Missions, a-t-il fait remarquer, ne peut pas supporter tous ces véhicules qui le traversent. «Il faut éviter le pire. Car diriger, c’est prévenir», a déclaré M. Joseph.

Si rien n’est fait d’ici la fin de cette semaine, la Fédération, qui regroupe dix syndicats des transports publics dans la région, observera lundi prochain un arrêt de travail. Cette mesure constitue, a précisé M. Joseph, une amorce. Cette grève pourrait être suivie d’autres mouvements populaires visant à améliorer le sort des passagers.