Gonaïves: manifestation de soutien au Maire Neil Latortue




Suite à la tentative d’assassinat qu’aurait été victime le maire des Gonaïves, M. Neil Latortue, des dizaines d’habitants de Raboteau et de Jubilé ont manifesté dans les rues de la ville. Pendant un bon moment, ce mouvement [spontané] émaillé de violence a paralysé les activités. 


Les protestataires ont sillonné les principaux quartiers de la cité. Dans les zones stratégiques, ils ont érigé des barricades de pneus enflammées. Sur leur parcours, les manifestants ont exigé le relâchement des élèves. Les enfants étaient vivement paniqués. De temps à autre, ils couraient. Les rues du centre-ville ont été quasiment vidées. La circulation a été également ralentie.

Certains employés de la mairie s’étaient impliqués à fond dans la manifestation. Ils ont provoqué une psychose de peur chez les citoyens. Avec porte-voix en main, ces personnages demandaient aux entreprises du coin de fermer leurs portes et aux détaillants du centre commercial de regagner leurs maisons. Des matériels de la mairie ont été également utilisés pour bloquer certaines rues notamment l’entrée sud de la ville.

Joint par téléphone, le député des Gonaïves, M. Guy Jacob Latortue, a confirmé l’attaque contre son cousin. Selon ses déclarations, le maire a été sorti sain et sauf. « Le maire est traumatisé mais, il est hors danger », a rassuré le parlementaire. En dépit de cette assurance, publiquement, aucun appel au calme n’a été lancé.

Les proches du maire ont réclamé l’ouverture d’une enquête en vue de découvrir les auteurs de cette tentative d’assassinat. Ils ont menacé de paralyser la ville si l’administrateur communal devient la cible des « ennemis du changement ».

J.C