Artibonite : le BED appelle les électeurs à s’impliquer


Des électeurs devant un bureau de vote aux Gonaives 
Le Bureau électoral départemental (Bed) de l’Artibonite a informé que le processus électoral va bon train dans la région. Le personnel vacataire est prêt. Le matériel sensible et non sensible est disponible. La répartition débute ce vendredi. En dépit des enjeux majeurs qui pourraient surgir le jour du scrutin, les autorités électorales restent optimistes.


Le 29 janvier prochain, les électeurs de l’Artibonite sont attendus aux bureaux de vote pour élire un sénateur, des membres de Conseils d’administration de la section communale (Casec), d'Assemblées de la section communale (Asec) et des délégués de ville. Selon le président du BED, M. Emmanuel Madestin, 2 candidats au Sénat : Gracia Delva et Marc-Antoine Aldorphe, 488 cartels de Casec, 314 cartels de Asec et 91 cartels de délégués de ville sont en lice.

M. Madestin a fait savoir que ces élections de proximité présentent « beaucoup d’enjeux » et de « grands intérêts ». En raison de la proximité des concurrents, a-t-il fait remarquer, ces joutes pourraient provoquer des différends dans les communautés. « Nous nous sommes déjà entretenus avec la police régionale pour renforcer les dispositifs de sécurité dans les communes qualifiées de zones rouges », a indiqué le responsable.

D’après Emmanuel Madestin, le pays ne peut pas rater ces élections. « Elles sont d’une importance capitale pour le développement la République », a-t-il estimé. En vue de faciliter la réussite des opérations de vote, M. Madestin invite la population à remplir son devoir civique et à s’impliquer.

Le BED de l’Artibonite se félicite du travail considérable qu’il a réalisé. Alors que, de leur côté, les candidats aux élections locales se plaignent de l’ « abandon » de leurs partis politiques. Ils ont fustigé l’attitude des dirigeants de leur structure qui n’ont rien fait pour les aider à promouvoir leur vision.