Le propriétaire de Sakala Company accusé d’avoir assassiné sa conjointe

William Joseph, dit Sakala, un entrepreneur très connu aux Gonaïves, est accusé par la clameur publique d’avoir assassiné sa conjointe, Nadège Isaac, au cours d’une dispute. Le drame s’est produit dans la soirée du mercredi 24 janvier 2018, aux environs de 9h 30 p.m., à Descahos, quartier populaire des Gonaïves. Le présumé criminel est actuellement en cavale. Aucun avis de recherche n’est encore lancé.


Les autorités ont été alertées par des témoins et des proches de la défunte qui a laissé deux enfants. La victime aurait été sévèrement tabassée avant de rendre son dernier souffle. Selon le constat légal du juge Daniel Pierre, la violence était à son paroxysme. Sur le lieu du crime, le magistrat dit avoir retrouvé un morceau de bois 2x4 entaché de sang. « J’ai constaté des blessures sur le corps inerte de Nadège et des traces de sang sur les murs et sur le sol », a relevé Me Pierre.

William Joseph aurait tenté de ramener à la vie sa concubine. Selon les témoins, après cet acte odieux, il a appelé un médecin pour soigner la dame qui gisait dans son sang. « Nous avons vu des pansements sur certaines parties du corps de la victime. Ces indices montrent que l’accusé avait eu le temps de faire appel à un professionnel de santé », a expliqué le juge.

Le magistrat déclare ne pas être en mesure de confirmer la nature du crime. Il ne rejette pas non plus le caractère passionnel. Dans un bref délai, Me Daniel Pierre a promis de préparer les informations préliminaires et de déférer l’affaire au parquet pour les suites légales. En attendant, l’entreprise du fugitif est mise sous scellés.

Les parents de Nadège, âgée de 31 ans, demandent au chef du parquet des Gonaïves, Me Marie-Paul Valentin, de mettre l’action publique en mouvement contre le présumé assassin. La fuite de Sakala, ont-ils avancé, prouve qu’il y avait préméditation.

Ces drames ne sont pas nouveaux dans la communauté gonaïvienne. En mai 2016, un homme avait assassiné sa concubine à coups de machette. La victime était alors enceinte de six mois.

JC/Le Nouvelliste